Covid-19: Israeli study confirms the effectiveness of Pfizer vaccine at 94%

Spread the love

Pfizer’s vaccine is 94% effective against symptomatic cases of Covid-19, according to a very large study in Israel. “This is the first peer-reviewed evidence of a vaccine’s effectiveness under real world conditions,” said Ben Reis, one of the co-authors of this study published Wednesday in the New England Journal of Medicine.

Read also: Green light for Pfizer’s vaccine

So far, the efficacy of the vaccine has been proven by clinical trials carried out on thousands of people, but not in real conditions, which involve a greater variety of people and behaviors or even logistical challenges such as maintaining the cold chain.

Un effet conséquent après la seconde dose

L’étude a été menée à partir des données de quelque 1,2 million de personnes soignées par l’un des plus gros organismes de santé d’Israël (Clalit Health Services), entre le 20 décembre 2020 et le 1er février 2021. A ce moment, le variant britannique circulait largement dans le pays.

Près de 600 000 personnes ayant reçu le vaccin ont été «associées» très rigoureusement à quelque 600 000 autres n’ayant pas reçu l’injection et présentant des caractéristiques très similaires en matière de sexe, d’âge, mais aussi de comorbidités et de lieu d’habitation.

En comparant les deux groupes, les auteurs montrent que la vaccination a réduit de 94% les cas symptomatiques du Covid-19, de 92% les cas graves de la maladie et de 87% les hospitalisations. Ces taux valent pour la protection obtenue au moins sept jours après la seconde injection.

Pour aller plus loin: Le refus de la vaccination toujours plus difficile en Israël

Mais «un effet assez conséquent a été observé avant même la seconde dose», a relevé auprès de l’Agence France-Presse (AFP) Noam Barda, l’un des deux auteurs principaux, avec une efficacité de 57% pour les cas de Covid-19 avec symptômes et 62% pour les cas graves. Le vaccin était également efficace à 72% pour empêcher les décès du Covid-19 après la première dose, mais leur faible nombre dans cette étude rend ce résultat moins fiable.

92% d’efficacité contre la possibilité d’être infecté et de développer des symptômes

L’efficacité était relativement constante pour tous les groupes d’âge, «y compris les personnes âgées de plus de 70 ans», a précisé Ben Reis. En revanche, «nous avons des indications montrant que, pour les personnes ayant beaucoup de maladies [antérieures], the vaccine works slightly less well. “

Also read: In Israel, a first clearing on the vaccine front

In addition, the study reports a 92% effectiveness against the very possibility of being infected and not only of developing symptoms. This is crucial, because if confirmed, it could indicate that vaccinated people can no longer transmit the virus either. But this result must be taken with caution, by the authors’ own admission.

newsoceon.com